Savon de Marseille : comment différencier les vrais des faux ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le savon de Marseille est un produit mythique. Il s’est répandu à travers le monde depuis plusieurs dizaines voire centaines d’années. Il est aujourd’hui un des savons les plus connus de la planète. Sa popularité est forte à la fois en France, dans son berceau, et même à l’étranger (en Chine, à Taïwan, aux États-Unis, au Canada) où l’on s’arrache ce cube. La raison principale ? Le savoir-faire français qui attire toujours autant, même si pendant quelques années, notamment pendant les années 90, il a été concurrencé par les contrefaçons qui se sont multipliées et qui ont quelque peu « terni » l’image de ce produit.

Il y a quelques semaines, nous vous parlions du savon de Marseille (que nous vous proposons ici en version liquide ou ici en copeaux) au travers d’un article qui vous présentait son histoire, des astuces ainsi qu’une recette pour fabriquer votre lessive maison. Dans cet article, nous vous parlions notamment du riche passé de ce savon, créé il y a plusieurs centaines d’années, issu d’un autre savon ultra-connu, celui d’Alep, qui avait été ramené sur les côtes méditerranéennes suite aux croisades menées du 11ème au 13ème siècle.

Un produit aussi répandu que le savon de Marseille attire forcément des convoitises. Il représente le savoir-faire et la qualité française mais aussi l’expertise dans le domaine de la chimie pour le fabriquer. Comme beaucoup de produits très connus, il a été « victime de son succès ». En effet, comme nous l’avons dit un peu plus haut, à une période, les contrefaçons de ce cube fleurissaient à travers le monde. En Chine par exemple où certains fabricants n’hésitaient pas à la reproduire, en modifiant la formule et en altérant la qualité, pour ensuite le revendre à des prix exorbitants et bénéficier de sa popularité pour se remplir les poches. Même si ce phénomène a diminué, il reste encore présent de nos jours et il faut faire attention à ne pas se faire berner et acheter un savon qui se dit « de Marseille » mais qui n’est en fait rien d’autre qu’un savon chimique peu efficace et donc très différent du produit de base.

Dans cet article, nous allons tenter de vous donner toutes les astuces et les clefs pour parvenir à distinguer le vrai du faux concernant le savon de Marseille. Comment repérer les contrefaçons, existe-t-il des associations qui regroupent les « vrais » fabricants, de quoi est-il composé à la base… Autant de questions auxquelles nous allons vous répondre.

Une appellation qui veut « tout et rien dire »

Commençons notre réflexion en abordant l’appellation « savon de Marseille ». Utilisée parfois à tort et à travers, elle ne justifie en rien la qualité d’un savon de Marseille. En effet, un savon fabriqué en Chine peut se revendiquer « savon de Marseille ». Il faut donc veiller à ne pas se fier uniquement à cela. Factuellement, cette appellation ne justifie ni d’une origine, ni d’une méthode de fabrication, ni des ingrédients qui sont utilisés pour cette dernière.

Comme nous le dit l’organisme « UFC Que Choisir ? » dans son article Savon de Marseille, c’est du propre, en France aujourd’hui, trois associations tentent de protéger cette appellation :

  1. La première, c’est l’Union des Professionnels du Savon de Marseille (UPSM) qui souhaite un respect le plus total des traditions de fabrication. Pour eux, le fabricant doit siéger dans le département des Bouches-du-Rhône (13), le berceau de ce produit, mais aussi veiller à respecter les procédés de création de ce dernier (le processus global, les ingrédients…).
  2. Deux autres associations souhaitent quant à elles moderniser cette vision « conservatrice ». Portées par de nombreux fabricants, ces associations estiment que l’évolution de la société permet d’offrir aux consommateurs de nouvelles possibilités pour le savon de Marseille. Ils souhaitent par exemple incorporer des parfums et des colorants dans ce savon, de la graisse animale et étendre la production en dehors du simple département bucco-rhodanien.

Une recette « traditionnelle » à base d’ingrédients précis

Pour ce qui concerne la recette, il est aussi important de préciser qu’un savon de Marseille traditionnel se fabrique à partir d’une liste d’ingrédients déterminée. En effet, ces dernières dizaines d’années, comme nous l’avons vu plus haut, des petits ajouts sont venus se greffer à la recette originelle. Cependant, un savon de Marseille, cela ne se fait pas avec n’importe quoi !

Dans sa version classique, le savon de Marseille est composé de 4 à 6 ingrédients et il est non parfumé. Le fait de ne pas y inclure de parfum en fait un produit qui ne présente aucun effet indésirable et pas d’allergènes (sauf cas extrême). En revanche, sa teneur en glycérine est élevée, ce qui donne le côté protecteur pour la peau (elle lutte contre l’assèchement et est peu irritante). Si, dans la liste des ingrédients, vous voyez apparaître des ingrédients comme des colorants (ou des parfums), ce n’est pas un « vrai » savon de Marseille.

L’appellation « Made In France » ne garantit pas non plus que le savon de Marseille que vous allez acheter suit la recette traditionnelle. En effet, pour dire qu’un savon est fabriqué en France, il peut suffire que la dernière étape du processus de fabrication le soit. En revanche, tout ce qui se passe en amont ne l’est pas forcément. Il arrive souvent que des fabricants de savons de Marseille les déclarent « Made In France » alors que la quasi-totalité de la création du produit se soit passée en Asie où la main d’œuvre est bien moins chère et où les ingrédients utilisés sont différents.

Enfin, originellement, le savon de Marseille est fabriqué à partir d’olive et notamment de l’huile de ces fruits. Depuis deux siècles, les savonniers ont changé leur formule et utilisent d’autres huiles végétales comme base de ce produit. Pour qu’il soit vrai, votre savon doit donc être fabriqué à partir d’huile végétale. Idéalement, la liste des ingrédients du savon de Marseille que vous achetez doit commencer par une notion qui dit quelle huile végétale a été utilisée (« cocoate sodium » pour un savon de Marseille à l’huile de coco, « olivate sodium » pour un savon de Marseille à l’olive…). Cela vous montre que c’est l’ingrédient principal de la formule et que votre savon est un vrai. Cependant, il faut se méfier des fabricants qui déclarent que leur savon est fait à base d’huile végétale car certains n’en mettent que quelques millilitres et remplacent le reste par de l’huile de palme, beaucoup moins chère, plus « nettoyante » mais surtout beaucoup plus néfaste pour l’environnement.

De plus, la couleur joue aussi un rôle important. Un savon de Marseille, c’est en général marron. Si il est de couleur violette ou bleue par exemple, c’est que des colorants ont vraisemblablement été ajoutés à la formule.

Et nous, nos savons de Marseille, ils sont comment ?

Après vous avoir parlé des savons de Marseille en général, passons maintenant à nos savons de Marseille. Comme vous le savez, nous vous proposons deux formes de savon de Marseille chez Bulle Verte : une version liquide et une version en copeaux. Commençons par vous par notre savon liquide.

Notre savon de Marseille liquide est constitué de 4 ingrédients seulement : de l’eau, du sodium cocoate (de l’huile de coco saponifiée), de la glycérine et du sodium chloride (équivalent du sel de table). 100% naturel, il est certifié ECOCERT et est vérifié par l’ASDMF, l’Association Savon de Marseille France.

Notre savon de Marseille en copeaux est lui composé d’un peu plus d’ingrédients (ce qui est normal pour sa forme). Dedans, on retrouve du sodium palmate, de l’eau, du sodium cocoate, de la glycérine, du sodium chloride, du sodium hydroxyde et des séquestrants. Nous utilisons de l’huile de palme pour son côté nettoyant et lavant. Elle est certifiée RSPO (Roundtable on Sustainable Palm Oil, ce qui est signifie qu’elle est durable et qu’elle respecte les normes mondiales). Nos copeaux sont composés à 99,9% d’ingrédients d’origine naturelle et sont eux aussi certifiés ECOCERT. Ils sont conformes au Code Français du Savon de Marseille.

Nos savons respectent une large majorité des critères qui font d’eux des vrais savons de Marseille : une base végétale (l’huile de coco), pas trop d’ingrédients, pas de colorants ni de parfum et surtout une efficacité à toute épreuve.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour apprendre à différencier un vrai savon de Marseille d’une contrefaçon ou d’un produit dérivé. Connu à travers le monde, ce produit a parfois été victime de ce succès et nous espérons que ces éclaircissements vous permettront de vous aider pour mieux faire vos choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *